Top

L’homme qui parlait à l’oreille des usagers du métro

le 27 novembre 2019 à 3:38 

Lorsque l’on parle du mouvement écologiste d’Extinction Rebellion, né en Grande-Bretagne, on imagine tout de suite des personnes bloquant les transports ou assis devant un monument. De son côté, un membre de ce mouvement Richard McLachlan, a décidé de parler aux gens qui prennent le métro, afin de les sensibiliser à la “catastrophe” climatique en cours.

Je ne suis pas là pour parler de moi, il s’agit de nous tous et de l’urgence climatique à laquelle nous sommes confrontés”, c’est ainsi, que ce Néo-Zélandais entame sa déclaration. Autour de lui des passagers de métro, dont la majorité a la tête dans leurs smartphones et d’autres la tête ailleurs. Dans cette indifférence, il continue “je sais que vous ne voulez pas que je vous crie dessus et moi non plus je n’en ai aucune envie. Mais j’ai l’impression de ne pas avoir le choix… Il faut qu’on se réveille, qu’on arrête d’éviter le sujet“.

C’est comme cela depuis juin, date à laquelle ce fonctionnaire à la retraite, a choisi de faire un petit discours de 2 minutes et à le déclamer devant des inconnus, souvent à la base pas mal énervés par ce énième intervenant du métro. Ce discours, a bien sûr évolué, alliant le côté personnel, en soulignant être “incroyablement triste” pour ses cinq petits-enfants, avec un aspect plus apocalyptique incluant l’extinction des espèces, les incendies de forêts, la multiplication des sécheresses et les inondations, provocante entre autres, la destruction des récoltes et la faim dans le monde.

Richard McLachlan, dit intervenir dans le métro jusqu’à six fois par jour, mais jamais devant de jeunes enfants. Il admet volontiers que “parler de la fin du monde dans un wagon plein d’enfants de cinq ans me met mal à l’aise”.

Il reçoit l’appui de sa femme, qui le soutient dans sa démarche. Cependant, il a dû lui promettre de ne pas risquer sa vie en passant d’un wagon à l’autre quand le métro est en marche. Une pratique possible à New York, mais qu’il doit laisser à des plus jeunes, même si cela cause des accidents mortels.

Crédit photo : viktor forgacs

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom