Top

Un complot pour la paix raconté aux étudiants de France

le 28 février 2015 à 23:15 

  Depuis plusieurs mois, Jean-Yves Ollivier est invité dans les grands établissements de l’enseignement supérieur afin de partager son histoire avec la future élite de la nation. Émissaire de François Mitterrand et Jacques Chirac en Afrique, il partage les secrets de ses missions pour contribuer au travail de mémoire sur le conflit armé qui s’est achevé grâce aux accords de Brazzaville…

Centrale1Invité dans un cycle de conférences entre Pascal Lamy et Ségolène Royal, Jean-Yves Ollivier s’est engagé à ne rien occulter devant les jeunes Centraliens de l’association Symposium. Les futurs ingénieurs organisent régulièrement des discussions-débats avec des personnalités publiques. A cette occasion, celui qui fut le Missi Dominici de Jacques Foccart en Afrique et le confident de Winnie Mandela, revient ouvertement sur ses péripéties qui l’ont amené dans les pays de la ligne de front jusqu’à faire tomber le régime de l’apartheid.

L’ensemble de son parcours nous est détaillé dans son autobiographie, Ni vu ni connu, mais les conférences que donne en ce moment l’homme d’affaires évoquent plus particulièrement son action pour aborder le rôle de la diplomatie parallèle dans la fin de la guerre froide. Le 24 février, il a ainsi répondu à l’invitation de l’association de l’Ecole Centrale Supélec Paris, après s’être également exprimé à l’Ecole Polytechnique en septembre ou à l’ILERI en janvier et avant de se rendre dans quelques semaines au précédent siège de l’Otan, à l’université Paris-Dauphine. Centrale3

Au cours d’une séance de questions-réponses qui aura duré une petite heure, les 150 participants ont pu approfondir les événements de ce « complot pour la paix ». Tandis que le reportage de Carlos Agulo avait été diffusé la semaine précédente aux auditeurs de la conférence, de nombreuses questions sont venues ponctuer la rencontre. Entre le souvenir des tractations secrètes pour la libération de Nelson Mandela et le récit de ses voyages dignes des romans d’Ian Fleming, l’assemblée lui a réservé une « standing ovation chaleureuse ».

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom