Top

L’Iran ne veut pas d’un «téléphone rouge»

le 29 septembre 2011 à 7:44 

Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi, a rejeté hier l’idée lancée par des responsables militaires américains d’instaurer un «téléphone rouge» entre les deux pays pour éviter tout affrontement intempestif dans la région du Golfe, a rapporté l’agence Fars.

«Nous n’avons pas besoin d’une telle ligne (de communication, ndlr) dans la région. Ils (les Etats- Unis) veulent qu’il y ait un téléphone rouge pour régler les problèmes en cas de tensions, alors que nous estimons que s’ils ne restent pas dans la région, il n’y aura pas de tension», a déclaré le général Vahidi. Le plus haut gradé américain, l’amiral Mike Mullen, a regretté le 20 septembre l’absence de «lien de communication direct» avec l’Iran.

«Nous n’avons pas de lien de communication direct avec l’Iran depuis 1979 et je pense que cela constitue un terreau pour de nombreuses erreurs de jugement» et donc d’escalade en cas de crise, a déclaré l’amiral Mullen. Il a rappelé que «même pendant les jours les plus sombres de la Guerre froide, nous avions des liens avec l’Union soviétique». «Donc si quelque chose arrive, nous sommes pratiquement assurés de ne pas bien faire les choses, qu’il y aura des erreurs de jugement, ce qui serait extrêmement dangereux dans cette partie du monde», a-t-il jugé.

Les Etats-Unis s’inquiètent en particulier des activités dans le Golfe de la flottille de vedettes rapides contrôlée par les Gardiens de la révolution, la force d’élite du régime de Téhéran. Les responsables du Pentagone souhaiteraient notamment davantage de contacts entre les marines nationales des deux pays, afin d’éviter toute possibilité d’erreur d’appréciation de part et d’autre, selon le Wall Street Journal qui a révélé l’idée lancée par les militaires américains. L’Iran a commencé à équiper hier ses forces navales avec un nouveau «missile de croisière» de 200 km de portée, baptisé Ghader et capable de frapper navires et cibles côtières.

Ce missile «léger, de haute capacité destructrice et de haute précision», va être livré «en grand nombre» aussi bien aux forces navales des Gardiens de la révolution, qui assurent la défense des eaux iraniennes dans le Golfe, qu’aux unités de haute mer dépendant de la marine, a précisé le général Vahidi dans un communiqué.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom