Top

Les Suisses rejettent le système d’assurance-santé à la française

le 29 septembre 2014 à 10:42 

Référendum_suisse_assurance_santéAppelés à s’exprimer lors d’un référendum sur la réforme de leur système d’assurance-santé, le Suisses se sont prononcés à une large majorité contre la formation d’une caisse générale, souhaitant ainsi conserver la soixantaine de caisses privées qui gèrent actuellement l’assurance-maladie de base.

L’initiative populaire, portée notamment par les Verts et le Parti socialiste, a échoué à changer les mentalités, sept ans après un précédent vote qui allait déjà dans le même sens. Les citoyens helvètes ont une nouvelle rejeté le modèle de sécurité sociale unique à plus de 62 %.

Si l’assurance-maladie est obligatoire en Suisse comme en France, elle ne fait pas l’objet de prélèvements obligatoires. Chaque citoyen doit choisir l’organisme qui lui convient et verser une primer mensuel. Or, ces primes varient selon les cantons et sont de plus en plus élevées. L’année prochaine, elles grimperont encore de 4 % en moyenne, et chaque Suisse paiera en moyenne 412 francs par mois, soit 340 euros.

Alors que la loi de 1996 prévoit la concurrence entre les caisses d’assurance afin de faire baisser les prix, il s ‘avèrent aujourd’hui que le nombre de caisses se réduit et qu’un Suisse sur dix seulement change de caisse régulièrement pour dénicher les meilleurs tarifs. “Il faut en finir avec la fausse concurrence sur les primes”, affirmait ainsi Pierre-Yves Maillard, ministre socialiste de la Santé dans le canton de Vaud et partisan de la caisse unique. Mais une sécurité sociale à la française en Suisse n’est visiblement plus à l’ordre du jour.

Crédits photo : Kjetil Lenes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom