Top

Crise libyenne: l’UA demande le soutien du groupe de contact à sa feuille de route

le 30 mars 2011 à 11:42 

L’Union africaine (UA) a appelé mardi le Groupe de Contact politique sur la Libye à appuyer sa feuille de route pour une sortie de crise en Libye, validée à la réunion d’Addis-Abeba vendredi dernier.

Dans un message envoyé par le président de la commission de l’UA, Jean Ping, au ministre des Affaires étrangères britannique William Hague, l’UA a demandé le soutien du groupe de contact sur la Libye à la feuille de route de l’UA pour trouver une solution pacifique à la crise. M. Ping ne participe pas à la réunion du groupe de contact à Londres. Il n’a pas non plus participé à la réunion de Paris. “J’ai confiance sur le fait que, comme par le passé, nous pourrons compter sur le soutien de nos partenaires aux efforts de l’Afrique sur la Libye et je suis sûr que nous aurons l’occasion d’en discuter”, a écrit M. Ping dans sa lettre.

Le chef de la Commission de l’UA a évoqué une position commune des pays africains dégagée lors de la réunion de l’UA le 25 mars à Addis-Abeba, qui a établi “un consensus sur les cinq points qui constituent la feuille de route”, a indiqué son porte parole Noureddine Mezni.

La feuille de route de l’UA porte sur “la nécessité de protéger les civils et de cesser les violences et hostilités” et de fournir l’aide humanitaire aux populations touchées par les violences, “aussi bien les Libyens que les travailleurs étrangers, particulièrement ceux originaires d’Afrique”, et l’importance d’initier “un dialogue politique entre les parties libyennes”.

La réunion d’Addis-Abeba a également prôné “la mise en place et la gestion d’une période de transition (…) qui devra déboucher sur l’élection d’institutions démocratiques”. Une vingtaine de pays africains – dont la République du Congo, le Mali, la Mauritanie, l’Afrique du sud et l’Ouganda – ont participé à la réunion d’Addis-Abeba, où l’Union européenne (UE) et la Ligue arabe étaient également représentées.

Des représentants de l’UA ont affirmé que M. Ping pourrait se rendre en Europe pour y rencontrer les représentants de l’UE et de l’Otan-qui doit assumer à partir de jeudi le commandement des opérations aériennes en Libye mais pas dans l’immédiat. Tripoli a indiqué le 25 mars à Addis-Abeba être “prêt à mettre en œuvre la feuille de route” proposée par l’UA pour arrêter les hostilités. “La Libye s’engage à un cessez-le-feu” et “à accepter une mission de vérification du cessez-le-feu par l’UA”, ont affirmé les représentants du colonel Maâmmar Kadhafi. Le régime libyen demande en contrepartie “la cessation des bombardements aériens”, la levée du blocus naval et de l’embargo économique.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom