Top

CAN 2012 – Football : Le Mali suit le Ghana

le 2 février 2012 à 18:09 

Le Mali s’est qualifié pour les quarts de finale de la CAN en battant le Botswana (2-1) et en profitant du nul de la Guinée (1-1) devant le Ghana qui termine premier du groupe D.

Le Mali pouvait se qualifier en perdant mais pouvait être éliminé en gagnant… Il a finalement gagné face au Botswana (2-1) et bénéficié du nul de la Guinée devant le Ghana (1-1), évitant aux supporteurs d’avoir à épiloguer sur les règlements. Les calculs arithmétiques et projections compliquées des différents scénarios possibles ont-ils paralysé les Maliens pendant une heure?

En tout cas, les Aigles n’avaient rien d’oiseaux de proie face aux moineaux du Botswana. Les hommes d’Alain Giresse ont proposé un jeu lent et prévisible face à une équipe, qui, regroupée à onze derrière, visait visiblement le 0-0, histoire de ne pas repartir de sa première CAN avec un zéro pointé. Le but du Botswana par Mogakolodi (51e) a eu le mérite de sortir quelque peu le Mali de sa léthargie par Garra Dembélé qui reprenait à bout portant un ballon détourné d’un arrêt réflexe par le gardien sur une tête de Modibo Maïga (56e). Seydou Keita d’un astucieux tir brossé d’en-dehors de la surface donnait ensuite la victoire au Mali (2-1). Pas de quoi pavoiser… Une fois la victoire assurée, encore fallait-il attendre que la Guinée ne gagne pas contre le Ghana (ou en marque quatre…) à Franceville.

Au coup de sifflet final, les Maliens, enlacés sur le terrain, ont dû attendre six longues minutes pour connaître leur sort. Avant d’exploser de joie et de fêter longuement la qualification. Dans l’autre rencontre, la Guinée jouait donc face au Ghana son avenir dans le tournoi, et cela se voyait. Plus incisifs que les Black Stars, les Guinéens ont cependant péché dans la finition.

Le Ghana en a profité pour ouvrir le score par Badu d’un geste magnifique (il se lève le ballon pour expédier un missile lointain en demi-volée, 28e). Pas de quoi couper les jambes du Syli national et l’égalisation ne fut pas moins spectaculaire, avec une superbe frappe lobée depuis un angle excentré d’Aboubacar Camara (45e+2). Cet emballement soudain en fin de première période retombait pourtant comme un soufflet. La fatigue gagnait, le découragement aussi. L’exclusion de Mamadou Dioulde Bah (70e) achevait de doucher les espoirs guinéens de rallier les quarts.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom