Top

Les tribulations du football français en Chine

le 5 août 2019 à 5:23 

Le PSG, vient de remporter le Trophée des champions en gagnant 2-1 face à Rennes. Le mach s’est déroulé à Shenzhen, mais hélas dans un stade aux deux tiers vide. Heureusement, que la star Mbappé a marqué pour la plus grande joie de ses fans. Cependant, le bilan de cette compétition de prestige organisée en Chine, montre pour le directeur général de la Ligue de football professionnel Didier Quillot, tout le travail qu’il reste à faire en matière de développement du foot français professionnel à l’international.

 

Deux priorités ont été déterminées pour le développement économique et marketing du football français à l’international. Il s’agit de la Chine et des Etats-Unis.

Chine : quand le football français s’éveillera

C’est la 2e fois, que le Trophée des champions, qui oppose à chaque début de saison le champion sortant au vainqueur de la Coupe de France, revient à Shenzhen. Une manière de montrer l’importance de la Chine dans la diffusion à l’international de la Ligue 1. Didier Quillot explique, “on a intensifié notre présence sur les réseaux sociaux, on a signé un partenariat avec CCTV, qui a un bassin d’un milliard d’habitants. Il y a deux matches de Ligue 1 diffusés en direct chaque week-end. Résultat, les audiences ont augmenté. On est la 3e Ligue européenne en termes d’audience derrière la Premier League et la Liga. Les choses progressent plutôt bien, les indicateurs sont orientés à la hausse en termes d’audience et en matière de revenus de nos droits en Chine“.

 

Bien sûr, quand il s’agit de chiffres, avec la Chine il faut tout relativiser. Par exemple, les matchs du championnat français et notamment ceux du PSG et de ses stars, ont été regardés par près de 100 millions de téléspectateurs. Un chiffre impressionnant, mais moins étonnant à l’échelle du pays, qui compte 1,4 milliard d’habitants. Un marché important dominé bien sûr par d’autres championnat, comme la Premier League anglaise et la Liga. De toute manière, en termes d’attractivité, ces deux championnats et leurs pléiades de stars et de clubs renommés sont sans concurrence. Les Anglais recueillent les fruits de nombreuses orientations prises dans ce domaine, il y a 20 ans.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Cap sur les États-Unis en 2020

Ensuite, il y a le rêve américain. La Ligue de football professionnel veut continuer son expansion de l’autre côté de l’Atlantique. Là aussi, il y a un énorme chantier, car pour sa première édition, le tournoi à Washington s’est joué dans des stades quasiment vides. Le tournoi a regroupé quatre clubs, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux et Montpellier. Le projet futur serait éventuellement de regrouper la EA Ligue 1 Games et le Trophée des champions. Cela permettrait d’intensifier la présence de la Ligue 1 aux États-Unis, fin juillet, début août.

Il reste, qu’il ne faut pas oublier que tout cela dépend d’abord des performances sportives sur le terrain. Il faut à tout pris que les clubs français soient plus réguliers et performants sur la scène européenne. “La Coupe d’Europe, c’est ce qui est le moteur de la notoriété dans les contrées un peu lointaines“, conclut le directeur général de la LFP.

Crédit photo : tevarak phanduang

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom