Top

Pour la deuxième fois, les championnes du monde ont paradé dans New-York

le 13 juillet 2019 à 7:43 

C’est une bonne vieille tradition à l’américaine, la fameuse parade dans les rues de la ville. En l’occurrence New-York, pour les championnes du monde du football. Cette parade et son succès sont sans conteste une preuve de reconnaissance de leurs performances. C’est aussi, un honneur qu’elles avaient déjà obtenu lors de leur précédent titre.

Du coup, il a fallu un peu innover pour ne pas refaire 2 fois la même chose. Cependant, les ingrédients et les passages obligatoires ont été respectés. Le parcours a emprunté la route le long de Broadway, c’est un parcours classique, où sont déjà passés des chefs d’Etat, des militaires et quelques sportifs depuis plus de 130 ans.

Tout le long, des dizaines de milliers de personnes ont célébré leurs héroïnes, juchées sur des remorques avec en prime l’incontournable pluie de confettis. Tout cela avec en fond sonore, les fanfares. A partir de là, l’escorte de motards a accompagné les joueuses le long d’un parcours d’environ un kilomètre jusqu’à l’hôtel de ville, où le maire Bill de Blasio devait leur remettre symboliquement les clés de la ville.

Les personnes venues les acclamer, aiment la volonté farouche et toute américaine, qu’elles ont affichée durant toute la compétition. Elles adorent aussi les fortes personnalités qui symbolisent à leurs yeux, l’esprit de liberté et le pouvoir que l’on a tous à renverser les montagnes.

Sans se départir et avec un bel aplomb, elles n’hésitent pas à réclamer l’equal pay. C’est-à-dire gagner autant d’argent que les hommes. Sur ce terrain aussi, elles ont rapidement entraîné la foule derrière elles, en la faisant reprendre le slogan devenu emblématique de cette équipe. Il faut rappeler, que l’équipe a attaqué en justice sa propre fédération en mars pour obtenir gain de cause.

La plus populaire des joueuses de l’équipe, l’attaquante aux cheveux mauves Megan Rapinoe, a réitéré sa position. Elle a déclaré, que ses coéquipières n’accepteraient probablement pas une invitation à la Maison-Blanche.

Une bien grande arrogance, et une suffisance qui n’est pas pour déplaire à de nombreux Américains et même le Président Trump ne rechignerait certainement pas en privé, à saluer.

Crédit photo : New York

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom