Top

Tour de France : Vanendert remporte la 14e étape

le 17 juillet 2011 à 14:42 

Le Belge, Jelle Vanendert (Omega Pharma), a remporté en solitaire la 14e étape du Tour de France, samedi, sur les hauteurs du Plateau de Beille, où le Français Thomas Voeckler (Europcar) a conservé le maillot jaune de leader. Voeckler a fait jeu égal avec la quasi-totalité de ses adversaires dans l’ascension finale (15,8 km à 7,9 %) de cette troisième journée pyrénéenne.

A l’altitude de 1780 mètres, Vanendert a précédé d’une vingtaine de secondes l’Espagnol Samuel Sanchez qui l’avait devancé jeudi à l’arrivée à Luz-Ardiden. Le Luxembourgeois Andy Schleck a pris la troisième place, à 46 secondes du vainqueur. Dans les derniers hectomètres, il a légèrement distancé le groupe de favoris à qui il n’a pris toutefois que 2 secondes. L’Australien Cadel Evans a franchi la ligne en quatrième position en tête de ce groupe qui comprenait aussi l’Espagnol Alberto Contador (6e), le Luxembourgeois Frank Schleck (8e) et l’Italien Ivan Basso. Voeckler, qui a réagi à tous les démarrages, s’est classé septième de l’étape, au terme des 168,5 kilomètres d’un parcours comportant six ascensions sous le soleil de l’Ariège.

Armstrong : «Voeckler peut gagner le Tour»

Jour après jour, le cas Voeckler s’impose de plus en plus dans les déclarations des favoris du Tour de France. Septième du classement général à 4’00” du Français, Alberto Contador commence ainsi à le prendre au sérieux : «Nous savons déjà que c’est un coureur qui s’accroche mais le jour où il craquera, il perdra beaucoup de temps. S’il craque…» Via twitter, Lance Armstrong s’est aussi invité dans le débat. Le septuple vainqueur du Tour de France présente le Français comme un candidat au podium : «Si Voeckler arrive au sommet avec les leaders aujourd’hui, alors on doit dire qu’il peut gagner le Tour de France. Il a deux minutes d’avance sur eux et ils n’ont pas réussi à le lâcher.»

Contador ne gagne pas de temps

Alberto Contador n’a pas repris de temps à ses rivaux du Tour de France samedi en haut du plateau de Beille, mais l’Espagnol n’en a pas perdu non plus, ce qui pourrait lui permettre de renverser la situation dans les Alpes. Le triple vainqueur de la Grande Boucle, handicapé depuis plusieurs jours par un genou récalcitrant et en retard au classement général, est paru plus saignant qu’à Luz-Ardiden jeudi, parvenant à suivre les tous meilleurs dans l’ascension finale. Jugeant que cette montée au train ne correspondait pas à son style plutôt explosif en montagne, Contador s’est montré un peu déçu de sa sixième place à l’arrivée, et peut-être d’avoir concédé encore deux petites secondes au Luxembourgeois Andy Schleck lors du sprint. «Une très bonne course, ç’aurait été de gagner», a réagi le champion espagnol au terme de cette 14e étape, la dernière des Pyrénées, remportée en solitaire par le Belge Jelle Vanendert. Alors que les Alpes ne se profilent que mercredi prochain, après la journée de repos, le leader de la Saxo Bank n’a pas repris de temps au classement général, mais il en a paradoxalement gagné au niveau de la récupération. Et s’il se rétablit, le «Pistolero» pourrait faire parler la poudre en dernière semaine pour rattraper son retard.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom