Top

Tennis : le harcèlement sauvage des parieurs déçus sur Facebook

le 26 février 2019 à 6:29 

Le harcèlement sur internet, semble prendre de plus en plus d’ampleur. C’est un signe hélas négatif de l’importance, que prennent les réseaux sociaux dans notre vie. Si cette forme de harcèlement touche de nombreuses catégories de personnes, certains en sont victimes depuis longtemps. Parmi ces personnes, il y a les joueurs de Tennis. Si cela peut paraître étrange, la raison est assez simple et se résume dans l’explosion des sites de paris sportifs.

Les paris sportifs, ont aussi envahi la toile et ils ont mis sous pression financière, bon nombre de personnes. Quand les paris sont pris sur une équipe, la déception des parieurs se déverse d’abord sur l’équipe, puis se répartit sur plusieurs joueurs et l’entraîneur. Ce n’est pas la même chose pour le tennis. Il n’y a qu’un seul fautif retenu par ceux qui ont perdu, et du coup les joueuses et joueurs de tennis sont devenus les souffre-douleur direct de bourreaux sans visage sur les réseaux sociaux.

Certains joueurs osent montrer les messages qu’ils reçoivent, ils sont parfois d’une rare violence. Les insultes sont monnaies-courantes et vont jusqu’à des menaces du style “je vais venir te péter le bras, je connais ton adresse” ou bien “putain d’idiot stupide, on va te briser les os, toute ta famille va crever”.

Le pire, c’est que ce déchaînement de haine se tourne vers des joueurs ne participant pas à de grandes compétitions, car nos agressifs inconnus et parieurs compulsifs, cherchent toujours la bonne affaire, le pari risqué, mais qui évidemment peut rapporter beaucoup.

Des joueuses comme Gabriel Petit. Marie Temin et Vinciane Rémy, explique “on perdrait trop d’influx à les lire et à répondre à chacun. Elles ont aussi fini par se convaincre que dénoncer leurs auteurs, était peine perdue. La solution se situe dans des actions collectives et préventives.

Cependant, la pratique prend de l’ampleur et continue son extension, et les joueuses et joueurs du circuit principal ne sont plus épargnés. Simon Higson, porte-parole de l’instance assure que, l’ATP prend ces problèmes de harcèlement en ligne très au sérieux. Un partenariat a été signé en 2018 avec une société d’évaluation et de gestion des risques, pour apporter un soutien aux joueurs. C’est le même son de cloche du côté de la Fédération française, qui a alerté la ministre des Sports, Roxana Maracineanu pour lui demander de prendre des mesures. Il s’agit par exemple de lutter contre les court-siders, ces personnes qui vont de match en match pour donner le résultat avant que la machine et les médias ne l’enregistrent.

Crédit photo : renith

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom