Top

Football – Maroc : Gerets va-t-il rester ?

le 29 janvier 2012 à 13:41 

Eric Gérets, le sélectionneur de l'équipe marocaine.

Le Lion de Rekem a essuyé vendredi l’un des échecs les plus retentissants de son début de carrière d’entraîneur. Sera-t-il l’entraîneur des Lions de l’Atlas dans les toutes prochaines semaines ?

«J’ai déjà vu beaucoup de situations de jeu dans ma vie… C’était une bataille mais je crois que ça n’a pas été tactique. On n’a pas fait notre jeu. Il faut accepter les choses comme elles viennent. C’est ça le sport. Il faut regarder la vérité en face, maintenant qu’on est dehors et qu’on a joué une deuxième mi-temps indigne de l’équipe nationale du Maroc

Les propos de Gerets, que rapporte le site de l’AFP, reflète l’énorme déception du Lion de Rekem après l’élimination des siens face au Gabon. Et de préciser : « j’ai commencé quelque chose que j’aimerais bien finir.

Au milieu de la route, il y a un énorme échec. Si on me laisse faire mon travail, je reste. S’ils (la fédération) ne sont pas contents de mon travail, ils me le diront. Pendant 15 mois, personne ne m’a dit que j’étais un mauvais. Mais en football, lundi tu es un roi, le lendemain tu n’es plus rien. Je prends mes responsabilités. On gagne ensemble et on perd ensemble. Je prends ma responsabilité. J’aime autant prendre tout sur la gueule.» Gerets veut donc rester à la tête des Lions de l’Atlas.

Mais ce scénario est-il plausible ?

Jusqu’à preuve du contraire, Gerets jouit de la confiance des responsables fédéraux marocains et s’est engagé sur un projet qui mène le Maroc à la CAN 2015. Par ailleurs, la proximité des prochaines échéances des Lions de l’Atlas, avec notamment le démarrage des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014, plaide également en sa faveur.

Difficile en effet d’envisager une reconstruction intégrale du groupe Maroc alors que les échéances sont si proches. La pression risque de devenir insoutenable avec une opinion publique marocaine qui a retourné sa veste et qui réclame, en grande partie, un départ du Lion de Rekem. Une goutte d’eau pourrait d’ailleurs faire déborder le vase et provoquer un départ de Gerets. Le salaire du Belge pourrait être jeté en pâture par des pouvoirs publics en quête de victimes expiatoires. Si tel devait être le cas, le dossier Gerets pourrait être réglé plus vite que prévu.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

9 Réponses à “Football – Maroc : Gerets va-t-il rester ?”

  1. Anonyme 4 février 2012 15:48

    Nous devons soutenir le sélectionneur actuel de l’équipe du Maroc et le laisser continuer son travail. Polémiquer sur son salaire est très mal venu.

  2. talbi 4 février 2012 00:37

    Mr Genets possède trois « qualités » qui me poussent à le décommander : l’arrogance, l’entêtement et l’imprévoyance ou l’insouciance, et qui justifient en tout cas la prompte sortie du onze marocain de la compétition africaine (CAN 2012). Cette débâcle pourrait se résumer en deux mots : domination et dépendance.
    Les trois traits qui caractérisent la personnalité de Mr Genets s’appuient sur un ethnocentrisme hautain et méprisant. Cette vieille vision, qui date de la période coloniale, se base sur la suprématie de l’Occident et la « fatale » dépendance des pays dits en développement. Le choix de joueurs évoluant principalement dans les championnats européens et l’élimination des locaux illustrent parfaitement le recours « obligé » à l’élément étranger et la tutelle « bienfaisante » pour des peuples jugés toujours mineurs. Ainsi, l’entraîneur aura plus de valeur s’il est européen et un joueur « d’origine marocaine » d’une équipe Belge, par exemple, même blessé ou manquant de compétition, sera sollicité, mieux considéré et survalorisé !
    Résultat : une équipe « nationale » composée essentiellement de fils d’immigrés qu’on ne reconnaît que pour la circonstance : de jeunes talents formés en Europe et dont les liens avec la mère patrie sont pour le mieux occasionnels. Des joueurs qu’on a « gonflés » et qui n’ont aucune âme collective ni d’ailleurs aucune envie de se blesser et d’être rétrogradés dans leur club professionnel d’outre méditerranée.
    Parallèlement, une presse maladroite qui enfièvre tout un peuple en employant un langage guerrier, un discours qui irrite l’orgueil national et le foot comme cache-misère. Les projections sur le foot calment les ardeurs revendicatives des citoyens, mais elles ne peuvent continuer à assurer cette fonction si les échecs se suivent et se ressemblent !
    Les derniers événements désastreux survenus début février après une rencontre entre deux équipes égyptiennes (74 morts) font craindre que les revendications sociales ne resurgissent et ne s’enflamment à force de reconduire les mêmes politiques sportives pompeuses et irresponsables. Les autorités marocaines devraient être attentives aux demandes du public, qui considère la non performance de Gerets comme une insulte à leur dignité nationale. Le vent du printemps arabe pourrait souffler du côté des terrains de foot si on perpétue l’indécence d’une direction sportive fallacieuse et sans projet d’avenir!

  3. Aziz 31 janvier 2012 12:34

    En ce moment dans notre cher pays il ya polemique autour de gerets , j ai ete surpris par le nombre d’entraineur raté qui existe dans notre pays , en effet tous les invités d’arriyadia on fait une analyse de l’echec de la selection :certe a les entendre c’est experts qui excelle dans la critique , quels sonts vos references dans le foot : si vous parlez comme des experts pourquoi vous n’avez pas fait profitez votre pays de vos talents , ou sont vos clubs que vous entrainez , quels sont vos palmares , coupes , trophés et tournoi mais rien rien rien même zaki.notre idole national soutenu par des footix nostalgique et sans memoires : rappeler vous que zaki a :
    – ete en final can 2004 (naciri travaille dans l’ombre) ,
    -eliminee de la phase final coupe du monde 2006 par la tunisie
    -final perdu contre les tunisiens champions league arabe
    -a precipité le kawkab en d2.

    soyons realiste nous n avons pas le temps de tous détruire laisser gerets finir son travail ce n’et ni fettah ni lambarki ce n’et qu un echec util pour aller de l’avant.

  4. makila 30 janvier 2012 10:05

    Je pense comme certains que le moment ne permet pas le changement de
    l’entraineur compte tenu des échéances internationales qui sont proches .
    Ceci dit , Gerets doit être courageux et donc remettre en question ses choix ;
    On ne peut pas se permettre de faire appel à des joueurs qui ne jouent pas dans leurs clubs et donc en manque flagrant de compétition sous pretexte qu’ils sont pro ;el kantari a été blessé pendant 4 mois , il n a même pas repris sa place de titulaire à brest et retrouve aligné en équipe nationale .
    Quand Gerets dit que l’équipe en 2ème mi temps était indigne de l’équipe du maroc , c’était à lui de renforcer le milieu de terrain et de calmer ses joueurs
    en leur demandant de poser le ballon et le faire circuler au lieu de se précipiter et perdre le ballon facilement .
    Nous avons deux équipes qui ont joué des finales africaines “WAC et FAR” et qui y ont fait bonne figure .Un latéral comme El kahliqui est bien meilleur qu’ un basser qui est cuit après un seul match par exemple et j’oubli certainement plusieurs jouers d’autres club.

  5. Samir 29 janvier 2012 21:56

    Tout cela est …pathetique .
    Gerets a reconnu et ne renie pas sa responsabilite .
    Beaucoup de mauvais choix de Gerets sur des joueurs pas tres au point .
    Comble de malchance un gardien qui a montre ses limites ,(5 buts) en 2 matches.
    Mais un scenario de deja vu avec plusieurs entraineurs passes , H Michel , Zaki , C lemaire ,Cuelho et j en passe….
    Alors on chasse Gerets ?
    Ou alors on tourne la page ,on remodule l effectif avec des elements nouveaux ,des locaux notamment.Les echeances du mondial approchent a grands pas.

  6. Tamir 29 janvier 2012 21:29

    Tres bon article. Et franchement je ne reproche pas grand chose a gerets a part le fait qu\’il accorde tellement d\’importance a la notion de groupe au point d\’aligner des joueurs qui ne meritent pas leurs places (Kantari par exemple, qui n’arrive meme pas a courir). Je l\’ai dit avant la CAN quand j\’ai vu la liste des joueurs, je l\’ai redit pendant le match de la tunisie, et encore contre le gabon. Please, please, please, give other players a chance! Especially from the Botola. Deux de nos clubs ont jouer la finale des championnats Africains (Wydad, MAS) et monsieur gerets n’arrive pas a trouver UN ou meme DEUX elements pour remplacer Kantari et Kaddouri???

  7. karim 29 janvier 2012 19:22

    tu as totalement raison M6 on va les mettre dans la cage pour amuser la galerie. car au cours des 2 derniers match du maroc on a pu apercevoir des danseuses sur le terrain . LA PREUVE ON PERD 2à1 contre la tunisie et il se permet de faire une talonade à 2 sous . EN PLUS ta vu les cheveux qui ont …… BREFFFFFF degouté

  8. Anzid 29 janvier 2012 14:59

    Tout ça pour dire des anneries! Ce n’est pas constructif pour l’avenir de notre équipe ce que tu raconte. On s’enfou coplètement de ce que l’émir du quatar va construire.
    Moi je pense qu’il faut réfléchir à pourquoi ça ne marche pas ? La première chose limoger Mr Gerrets n’est surement pas la solution. Il symbolise la reconstruction de l’équipe national, combien de selectionneur sont passé depuis 1998 ? elui qui est resté longtemps c’est Badou Zaki. Non faut arrêté ! et faire confiance dans le long terme, gerrets à fait confiance à des joueurs, je pense qu’il va changer sa stratégie. On peu de temps un selectionneur est obligé de faire de la cuisine rapide pour construire une équipe. Et il n’y pas que cela, il faut développer notre championnat et les infrastructure ….donc faut arrêter d’être aveuglé par la déception est chaercher des solution pour avancer.

  9. M6 29 janvier 2012 14:21

    Il n’y a plus de Lions en Afrique enfin je veux dire le lion du Maroc n’a rien à voir avec le lion de la jungle qui lui est maitre.
    Pas grand-chose à se mettre sous la dent au cours des derniers matches il ne faut s’étonné pour le classement de la FIFA ils vont en perdre des places.
    A quoi bon participé a une coupe pour être éliminé sortir au 2e match du premier tour avant la fin du premier tour.
    Moi je dis sans doute la tension visible c’est normal au lieu de joué au ballon que de faire une multitude de fautes obsédée par l’idée de les cacher et cherché a triché.
    Un Maroc a genoux pour ce choc même âpres le cadeau que leur offre l’arbitre aux Marocains l’une de leurs dernières opportunités d’égaliser !
    Le Maroc exécutait est éliminé sans gloire et sans honneur.

    Maroc L’émir du Qatar voudrait lancer un énorme complexe de loisirs
    L’émir du Qatar

    « Un parc d’attraction à la Disneyland le Hollywood Marocain » au Maroc, selon l’hebdomadaire Challenge, le projet pourrait bien voir le jour au royaume.
    L’émir du Qatar Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, projetterait de faire construire un géant parc d’attraction, d’une superficie de 34 hectares
    dans la province de Nouaceur, dans la région du Grand Casablanca.
    Le coup d’investissement du projet s’élèverait à quelques 4 milliards de dollars, soit plus de 33 milliards de dirhams.
    Oui un parc d’attractions crée de l’emploi mais il faut avoir des visiteurs avec des sous pour les dépenser.
    Il a certainement une idée derrière la tête en construisant ce lieu prenant les Marocains pour des singes pour les faire danser.
    On pourra mettre les lions de l’atlas dedans pour amuser la galerie

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom